LES DÉBROUILLEURS DE PISTES
Comment démêler le vrai du faux ? 

DES ATELIERS
D’ÉDUCATION AUX MÉDIAS POUR LES JEUNES

Les débrouilleurs de pistes :  un atelier pour s’immerger dans le monde impitoyable des infox, des intox, des canulars, des pièges à clics …
Des ateliers pour décrypter, débunker, s’outiller pour ne plus se laisser piéger.

Les débrouilleurs de pistes est une action d’éducation aux médias et à l’information soutenue par la DRAC dans le cadre de l’appel à projets éducation aux médias et à l’information depuis 2018. Une action portée conjointement par 2 structures partenaires : l’Atelier marie et alphonse et l’association l’Établi.

Nous faisons le choix de mener ce projet essentiellement avec des jeunes 16/25 ans et de travailler en petits groupes. 
Nous savons que des ateliers de ce type doivent être adaptés  en fonction
des difficultés que peuvent rencontrer les participants.
Notre mission consiste bien à les sensibiliser aux fake news, intox… , à éveiller leur bon sens et leur esprit critique pour décrypter le vrai du faux.

Nos interventions se déroulent en trois temps :

1 . Un rendez-vous téléphonique avec le référent permet d’aborder la démarche et de le guider sur cette page ressources.
2 . Nous proposons un kit ressources (ci-dessous) pour permettre aux enseignants/encadrants de préparer l’intervention en amont : notions clefs à retenir, vidéos ludiques, applications en lignes et un questionnaire que les jeunes peuvent remplir.
Ce questionnaire, téléchargeable ICI est proposer aux jeunes participants pour permettre au journaliste de mieux anticiper son intervention.
3 . Enfin, une rencontre avec un journaliste est prévue pour échanger, répondre aux questions des jeunes et leur donner des clefs de décryptage.


Un premier film d’animation réalisé par nos soins permet de donner des clefs, des outils pour débrouiller les pistes en présence de David Prochasson, journaliste nantais.
« Cléo et David, les débrouilleurs de pistes #1 »

LES BONS REFLEXES À PARTAGER

Une info, c’est…
Un message fondé sur des faits qui ont été vérifiés en croisant plusieurs sources.
A contrario, une info n’est pas…
Un simple témoignage, une opinion, une communication, une publicité

Une fake news, c’est…
Traduit en français par « infox », le terme désigne une information mensongère ou délibérément biaisée. Leur diffusion sur Internet les rend facilement virales et consultables par un très grand nombre de citoyens.

4 types de fake news, différentes intentions…
• Intox : l’info est inventée dans le but de nuire ou de servir ses intérêts.
• Détournement : la photo ou la vidéo est vraie mais elle est présentée hors contexte ou de manière malhonnête dans l’intention de tromper, servir ses intérêts politiques ou idéologiques en influençant l’opinion publique.
• Piège à clics : une info fantaisiste destinée à faire le buzz ou à générer du clic, donc de l’argent.
• Canular : Une info destinée à faire rire ou à caricaturer une personne, une situation

Attention…
• Aux messages chocs : les fake news ou infox privilégient l’émotion aux faits, l’opinion à la raison critique.
• Aux réseaux sociaux et à leur viralité.
• Aux photos et aux vidéos sorties de leur contexte. Une photo n’est pas une preuve. Elle peut être ancienne, avoir été trafiquée ou on peut la légender comme on veut.
• Aux sites parodiques (une centaine recensée dont les plus connus Gorafi, nord.be)

POUR ALLER + LOIN AVEC VOS ÉLÈVES

« Révélation – La véritable identité des chats » de William Laboury et les élèves de 2GA du Lycée Madeleine Vionnet (Bondy)
En quelques minutes, ce court film, réalisé en 2016, veut nous prouver que les chats sont des extra-terrestres.
Un documentaire qui reprend (puis décrypte) tous les codes du complotisme. Une démonstration plus que jamais d’actualité, après le succès de « Hold-up » sur les réseaux sociaux.

Révélation complot chat

ET LE DEEPFAKE DANS TOUT ÇA !

Le deepfake, ou hypertrucage, est une technique de synthèse d’images basée sur l’intelligence artificielle. Elle sert à superposer des fichiers audio et vidéo existants sur d’autres vidéos (par exemple : le changement de visage d’une personne sur une vidéo). Le terme deepfake est un mot-valise formé à partir de deep learning (« apprentissage profond ») et de fake (« faux »).

Il est facile de sortir de son contexte une vidéo en diffusant seulement un extrait ou en modifiant sa légende.
Il est aussi possible aussi de la truquer avec des effets spéciaux. C’est plus rare mais c’est aussi plus compliqué à vérifier.

Pour les pros de l’info, un peu geek sur les bords, des outils très techniques permettent de vérifier… Mais le moyen le plus simple reste encore de vérifier l’info contenue dans la vidéo.

LA VEILLE DE MARIE ET ALPHONSE POUR ANIMER UN ATELIER AUTOUR DES INFOX

Une exposition pédagogique en affiches proposée par la BNF avec des outils et des pistes de réflexion permettant de se repérer, de trier, d’identifier les sources et l’information pertinente pour cultiver l’exercice citoyen d’un doute méthodique.
http://expositions.bnf.fr/presse/pedago/07.htm

Go Viral, un jeu vidéo en ligne ludique concernant les fausses infos qui circulent sur la Covid 19. Le jeu Go Viral ! prend donc le parti de placer l’internaute du mauvais côté de la barrière : dans la peau d’un faiseur et diffuseur de fausses nouvelles, en l’occurrence consacrées à la pandémie de Covid-19. En un peu plus de cinq minutes, tous les “trucs” y sont exposés. Comme le fait de jouer sur des émotions fortes, de livrer des faits choquants, en écrivant des mots-clefs en capitales. Ou d’appuyer ses propos d’une référence à un spécialiste en citant son établissement.
https://www.goviralgame.com/fr